Les différentes certifications bio

L’agriculture biologique fait partie des 5 marques formelles de la traçabilité de la source et de la qualité. Elle certifie une qualité reliée à une méthode de production respectant l’environnement et le bien-être animal. Actuellement, il existe de multiples organismes certifiant des produits bio prévus pour la nutrition humaine et animale.

Un label bio, c’est quoi ?

Il s’agit d’une certification attribuée par un organisme privé ou public. Il assure particulièrement l’origine et la qualité d’un produit provenant de l’agriculture bio assigné à la commercialisation. Il certifie également la quasi-absence d’OGM et de pesticides dans les cosmétiques et les produits.

Une association privée ou publique est entièrement libre d’établir une charte. Toutefois, certaines sont plus intransigeantes que d’autres. Elles assimilent l’origine française à leurs normes, aux valeurs écologiques et à la conformité des conditions d’emploi des agriculteurs. Le label peut recourir à des experts afin de contrôler le respect de la charte par ses membres. Ces contrôleurs peuvent s’agir de l’État ou autres indépendants.

Quelles sont les différentes certifications bio ?

Manger des produits bio signifie adopter une ingestion responsable vis-à-vis de l’univers et sa santé.  Il s’agit d’un acte citoyen encourageant une agriculture bio, préférant le rapport humain, se souciant du bien-être animal et préservant la nature. Les divers labels bio possèdent chacun leur propre cahier des charges.

En premier lieu, il y a l’association Demeter, qui est un label international se basant sur l’agriculture biodynamique. Il certifie des mêmes garanties que la règlementation européenne.

Ensuite, ECOCERT est un label indépendant de vérification et d’accréditation par le Ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi, ainsi que par le Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche.

Nature et Progrès s’agit d’une association française de producteurs agricoles, de consommateurs et d’experts du cosmétique bio. Leurs fermes sont 100 % locales et bio.

USDA Orgnanic ou United States Department of Agriculture est un label américain parfaitement identique au label européen.

Il y a aussi AB et Bio Europe qui est un label européen existant depuis 2010. La fameuse petite feuille verte étoilée est le signe de la certification bio en Europe.

Bio Cohérence est un label européen extrêmement exigeant. Le cahier des charges requiert que les matières bio soient plantées et transformées en France.

Soil Association est le fondamental label de certification bio anglais. Leur charte bio nécessite que les matières subissent le minimum de transformation. Ils doivent également inclure le maximum d’ingrédients bio.

Et enfin, le label européen Cosmos Standard qui identifie un critère européen pour les cosmétiques biologiques. Il s’est joint aux autres labels afin de constituer l’organisme COSMétics Organic Standard en 2008.

Qui supervise les certificateurs ?

Il existe huit organismes certificateurs qui sont agréés par l’Inao et homologués par le Cofrac ou Comité français d’accréditation.

À l’échelle internationale, tous les produits bio sont qualifiés de produits « ORGANIC ». C’est la raison pour laquelle, ils sont visibles sur les étiquettes des producteurs français. Les axes principaux de la charte sont les suivants : conditionnement écologique, usage d’ingrédients naturels optimaux, interdiction de procéder à des expérimentations sur des animaux et interdiction d’employer des produits issus de la pétrochimie.